• Carte à-faire de Tortosa Carte à-faire de Tortosa
  • Commentaires récents

  • Les jardins publics et la Llotja

    Depuis l’époque de l’Art Nouveau, les jardins publics constituent le grand poumon de la ville et ils abritent aujourd’hui la Llotja, l’ancienne bourse médiévale.

    À la fin du 19ème siècle, la ville a connu une période de grand essor économique. Cette expansion a supposé la démolition des murailles, ce qui a radicalement modifié la physionomie de Tortosa. Avec la construction de nouveaux quartiers, de nouvelles rues et de grandes places font leur apparition, et la ville s’éloigne de l’image qu’offraient ses rues étroites et sinueuses, emprisonnées dans l’enceinte des murailles centenaires. Les nouveaux espaces urbains deviennent alors les centres névralgiques de la ville, avec également la volonté de créer par endroits des espaces verts pour les loisirs. Ainsi donc, une modeste promenade est aménagée en 1848, avec deux rangées de mûriers. Cette promenade prendra le nom de Passage du Temple du fait de son emplacement à proximité de l’ancienne Porte du Temple et des anciens remparts Saint Pierre. Petit à petit, le projet d’aménagement urbain est exécuté. En 1880 sont délogés les baraquements des calfats, des tisserands et des tailleurs de pierre situés entre le fleuve et le Passage du Temple, une zone du port connue alors comme le Camp des Titets. Cet aménagement est à l’origine de l’actuel Parc Teodor González qui doit son nom au promoteur du projet, conjointement avec l’architecte municipal, Joan Abril, qui en projeta les plans dans le style des jardins romantiques avec certaines caractéristiques de l’Art Nouveau catalan.

    Aujourd’hui, les jardins sont composés de plusieurs secteurs avec une structure à base de figures géométriques et de parterres typiques des jardins à la française. La grande avenue de platanes laisse la place, à travers des petites promenades, à un secteur de style Art Nouveau. Le grand perron construit en 1924 par Pau Monguió est typique du milieu et de la fin de l’Art Nouveau catalan. Les rampes, pleines de rythme et de mouvement grâce à leurs formes courbes et à leur aspect organique, à la mosaïque des bancs et aux galets des marches, s’intègrent à la perfection dans la végétation environnante. Ce perron fait communiquer le nouveau lac, construit en 1918, avec la partie basse du parc. Indiquons la présence d’une végétation d’une grande diversité botanique. En plus des espèces locales, on y trouve d’autres espèces plus exotiques comme le cèdre du Liban, de Syrie et de Turquie orientale, des magnoliers d’Amérique du Nord ou encore les thuyas du Japon, de Mandchourie et de Corée, entre autres.

    La Llotja (ancienne bourse médiévale)
    La Llotja se trouve aujourd’hui dans le jardin public. La ville construisit tout d’abord la Llotja en 1368 sur la place de la Rambla, à côté du fleuve.

    À cette époque, elle jouait un rôle commercial important en tant que lieu de transaction et de dépôt des marchandises. Après de nombreux événements historiques qui l’endommagèrent sérieusement, et après avoir fait office d’entrepôt d’armement en 1848, elle fut sur le point d’être détruite et de disparaître à tout jamais lorsque la ville décida de la démolir vers le 10 septembre 1932. Malgré tout, les jardins publics Teodor González possèdent dans le secteur Nord-est ce qu’il en reste, c’est-à-dire le porche du blé qui fut acheminé et reconstruit ici pierre par pierre par le Gouvernement catalan afin de le rebâtir à l’identique. Ces travaux se sont achevés le 12 août 1933.

    Le bâtiment est rectangulaire et comprend deux nefs délimitées par trois grands arcs en plein cintre reposant sur des piliers polygonaux. Les deux côtés les plus longs possèdent des fenêtres en forme de quatre grands arcs brisés, avec deux autres du côté de la largeur – un pour chaque nef – construits en tiers-point. De l’autre côté, le mur le plus court possède deux belles et grandes fenêtres adossées, avec la présence d’arcs décoratifs et de petites colonnes en pierre.

    One Response to Les jardins publics et la Llotja

    1. Miquel Crespi dit:

      Molt be, però en Català so is plau. Gràcies.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    * Une expérience positive Expérience négative

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>